Lettres d'information n°3
mai 2012


Chères et Chers Amis,

Le printemps 2012 incite l’AAIH à un bilan en même temps qu’à un regard vers le futur, puisque nous y célébrons le vingtième anniversaire de la création de notre Association ! Certes, nos objectifs n’ont pas changé. En étroite coopération avec l’Institut hongrois de Paris, elles demeurent orientées vers le développement des relations culturelles franco-hongroises et d’une meilleure connaissance de la Hongrie.

Celles et ceux qui ont participé à la naissance de l’Association et restent attachés à son développement sont certainement les plus à même de dresser un bilan et de faire des suggestions pour l’avenir. Mais vous tous, en particulier vous qui nous avez rejoints plus récemment et avez de ce fait, un regard plus neuf, voire plus critique, êtes appelés à nous faire part de vos remarques et de vos suggestions pour l’avenir. Par avance, nous remercions celles et ceux d’entre vous qui participeront à cette réflexion.

Dans ce cadre, l’activité de ces derniers mois m’amène d’ores et déjà à relever une orientation qui s’est concrétisée au travers de plusieurs évènements et mérite d’être développée : celle d’une coopération plus étroite avec l’Institut culturel français de Budapest. Nous nous en réjouissons !

Avec vous, je souhaite donc que cette année 2012 soit celle d’un nouvel élan pour notre Association !

François Nicoullaud
Président de l’AAIH
Ancien ambassadeur de France en Hongrie

 

ACTIVITES 2012 (premier trimestre)

  • 27 janvier 2012 : conférence –concert : « Franz Liszt et Marie d’Agout : féconde Italie » L’historien d’art Jean-Claude Menou, le pianiste Leo Debono et la mezzo-soprano Elena Rakova ont illustré les étapes de cette aventure en clôturant ainsi les manifestations autour de Liszt devant un public nombreux et enthousiaste.
  • 14 février 2012 : remise du prix de traduction Nicole Bagarry-Karatson à Marc Martin et Sophie Aude pour la traduction du grand roman de Péter Nádas, Histoires parallèles (Párhuzamos Történetek).
  • 22 février 2012 : Assemblée générale et remise du Prix Hungarica, en présence de ses deux sponsors BNP Paribas Cardif et Électricité de France, à ses deux lauréats : Prix à Lucie Campos, pour sa thèse de Doctorat en lettres soutenue à Poitiers « Crise de la conscience historique et fictions contemporaines» (Imre Kertész, W.G Sebald et J.M. Goetze), Accessit à Sophie Rauszer pour son Mémoire de Master d’études européennes à la Sorbonne nouvelle « La question de la nationalité hongroise en Slovaquie. Analyse de la loi modificative hongroise du 26 mai 2010 sur la naturalisation simplifiée ».
  • Mars-avril 2012 : exposition du Photographe Philippe Gras « BUDAPEST 1990 ».à l’Institut hongrois. Ce grand photographe de la création contemporaine, prématurément disparu, a réalisé au printemps 1990 une série de photos sur Budapest à l’occasion de la préparation du Festival d’automne de Paris. Cet ensemble redécouvert dans ses archives présente les monuments et le la vie quotidienne de la capitale hongroise à l’époque charnière du changement de régime. AAIH a contribué financièrement à la production de cette exposition.

 

ACTUALITÉS 2012

Programme de parrainage d’étudiants hongrois : sept étudiants en bénéficient actuellement, grâce à nos membres qui les accueillent. Nous vous solliciterons à nouveau à la rentrée pour les nouveaux arrivants de Hongrie.

Renouvellement de la souscription à la « Nouvelle gazette », seule publication hebdomadaire en français sur l’actualité hongroise pour laquelle 13 membres se sont inscrits cette année. L’abonnement est financé par l’AAIH jusqu’à un plafond de 250€.

Mouvements :

  • Prochain départ de Csaba Varga, directeur adjoint de l’Institut hongrois, que nous regretterons ;
  • Départ annoncé également de Miklos Kisári, Ministre Conseiller à l’ambassade de Hongrie, avec lequel l’AAIH a aussi tissé d’excellents liens.

 

PROJETS 2012

7 juin-31 août Reprise de l’exposition BUDAPEST 90 (voir ci-dessus) à l’Institut français de Budapest.

11 juin 2012 : visite guidée par Madame Schöffer de l’atelier de Nicolas Schöffer. En amont de l’exposition et de séances de films que l’Institut hongrois organisera autour de Nicolas Schöffer à la rentrée, nous vous invitons à venir visiter son atelier.

D’abord peintre, puis sculpteur, urbaniste, architecte, théoricien de l’art et père de l’art cybernétique, cet artiste d’origine hongroise, « crée surtout à l’échelle de la ville dans laquelle il veut redonner aux hommes de notre époque le plaisir de vivre à l’abri de toutes sortes de pollutions visuelles autant qu’auditives ». Ticket d’entrée 10 Euros, nombre de participants limité à 15. R.V. Villa des Arts , 15 rue Hégésippe Moreau (métro : Place Clichy ) à l’entrée, sous la plaque commémorative de Nicolas Schöffer à 18H20.

Visite guidée de l’Inalco : A la rentrée, nous vous proposerons une visite guidée des nouveaux locaux de l’Inalco, et notamment de sa bibliothèque, visite dont la date vous sera communiquée en temps utile.

Commémoration du 20ème anniversaire de l’AAIH : à l’automne nous organiserons une soirée festive dédiée aux vingt ans de notre association. Le programme et le date vous seront communiqués à la rentrée.

A l’automne, projet de conférence à l’Institut français de Budapest de Lucie Campos, dernière lauréate du Prix Hungarica, autour de l’œuvre d’Imre Kertész, Prix Nobel de littérature.